» Escapade en Australie » Proposition de circuit 16 jours » De Adélaïde à Coober Pedy / J5 à 7
 
Tout déplier Tout replier

 
 

De Adélaïde à Coober Pedy / J5 à 7

 

 

J5 Adélaïde / Port Augusta

J6 Port Augusta / Coober Pedy

J7 Coober Pedy

Plus de photos

 

 


 

 

 

► J5 ADELAÏDE / PORT AUGUSTA

 

En début de matinée, départ vers l’aéroport de Kangaroo Island pour rendre la voiture de location et prendre le vol qui relie Ki ngscotte à Adélaïde.

A l’aéroport d’Adélaïde, récupérer la voiture de location pour le reste du parcours.

 

 

Début de la visite par Glenelg à quelques kilomètres de l’aéroport. Cette ville se situe en bord de mer et constitue une station balnéaire. Sa plage est la plus fréquentée des environs d’Adélaïde. Le bord de mer est aménagé et offre de nombreuses possibilités de logements et de restauration.

 

Direction ensuite le centre-ville. Adélaïde, plus d’un million d’habitants, bénéficie d’un jolie cadre. Le centre-ville est entouré d’espaces verts. Le coeur de la city comprend une voie piétonnnière, le Rundle Mall, très animée, qui se compose de bars, restaurants et toutes sortes de boutiques. Un peu plus loin se trouve Victoria Square, entouré de bâtiments et d’églises datant de l’époque coloniale. Le grand marché couvert permet d’acheter toutes sortes de produits.

 

Poursuivre la visite de la ville par le Adélaïde Botanic Gardens. Il s’agit d’un parc de 20 hectares, où se trouve différents types de végétation. Lieu très agréable pour ballader.

   

 

 

Reprendre ensuite la voiture en direction de Adélaïde Hills. Une route permet de monter au Mt Lofty Summit (727 mètres). Le panorama est très beau sur la ville ainsi que le bord de mer.

 

 

 

 

En milieu d’après-midi, il est temps de faire route vers Port Augusta. La route est bordée de champs à perte de vue. 4h sont nécessaires pour relier ces 2 villes, séparées par 300 km.

La différence de température commence déjà à se faire sentir, même à la tombée de la nuit, il fait bon !

 

Nuit dans la ville de Port Augusta.

 

 

 

► J6 PORT AUGUSTA / COOBER PEDY

 

La matinée est consacrée à la visite de Port Augusta. Cette ville de plus de 14’000 habitants occupe une position stratégique, elle se trouve au croisement de la route allant d’est (Perth) en ouest (Sydney) et de celle allant du sud (Adélaïde) au nord (Darwin).

Le centre ville ainsi que le bord de la Muray River (plus grand fleuve d’Australie, qui prend sa source dans les Snowy Mountains) paraissent plutôt désert.

 

Visite ensuite du Wadlata Outback Center, qui retrace l’origine de l’outback. Ce tunnel du temps permet de découvrir la formation de l’Australie avec la diversité de ses climats, de la faune mais aussi de la flore.

 

Possibilité de monter également sur la Water Tower, petite tour, afin d’avoir une vue panoramique sur la ville de Port Augusta, traversée par la Murray River.

Au loin se dessinent les montagnes du Flinders Range National Park (parc reconnu pour ses paysages et ses nombreuses randonnées).

 

Le Red Cliff Lookout (en repartant de la ville) permet de contempler des falaises de terre rouge, les pieds dans l’eau de la rivière.

 

Nous poursuivons notre route avec pour destination Coober Pedy (540 km - 6h de route). La route goudronnée, toute droite, s’enfonce progressivement dans le désert (vitesse limitée à 110 km/h). Les voitures se font de plus en plus rares, tandis qu’apparaissent d’énormes camions appelés "Road Train", composés de 3 ou 4 wagons. La route longe l’immense zone prohibée de Woomora, où furent testés missiles et fusées de 1947 à 1980. Quelques aires sont aménagées sur le bord de la route afin de profiter du paysage. Le désert s’étend à perte de vue, sous la chaleur du soleil. Pas d’ombre, seulement quelques arbustes et de la végétation rase poussant sur la terre aride rouge. De temps en temps, quelques collines s’élèvent du sol. Nous avons également croisés le chemin d’émeus en train de chercher de la nourriture (sorte d’Autruche) et évidemment de nombreux kangourous (écrasés) sur le bord de la route.

Au fil des km se dévoilent des lacs de sels, caractérisés par une grande étendue blanche qui contraste avec les couleurs des alentours. On peut sentir la chaleur s’élever du sol. Ces lacs procurnet une sensation d’immensité.

Au fur et à mesure, la végétation s’amenuit pour laisser place à un désert de terre rouge et noir. En fin de journée le spectacle du coucher de soleil sur cette immensité est spectaculaire.

 

 

La ville de Coober Pedy se trouve dans un paysage lunaire, inhospitalier. Très peu de constructions se trouvent à la surface, la majorité étant sous terres. L’activité minière de recherche d’opales se fait sentir à travers la présence de gros engins et de puits de forages.

 

Nuit dans la ville.

 

 

 

► J7 COOBER PEDY

 

La journée va être consacrée à la découverte de la ville de Coober Pedy ainsi que de se salentours. Le matin l’air est plutôt frais mais le soleil devient vite de plus en plus chaud, même en hiver.

 
Le matin est consacré à 3 heures d’excursions guidée à travers la ville. Nous commençons la visite par la Serbian Catholic Church. Cette église est entièrement souterraine. Ses pièces sont creusées directement dans la roche.

Nous poursuivons ensuite vers le Golfe Course, un terrain de golf aménagé en plein désert. La vue porte à l’infini sur l’horizon plat.

Le guide nous conduit ensuite sur un terrain minier pour que nous puissons chercher par terre des opales.

La visite se finit par l’Umoona Opal Mine & Museum. Un petit film explique aux visiteurs l’histore de l’opale. Puis, la descente dans la mine permet de découvrir la reconstitution d’une maison troglodytique, ainsi que les tunnels de la mine.

 


Coober Pedy est une ville hors du commun, créée en 1915. Son nom vient d’une expression aborigène signifiant "le terrier de l’homme blanc". Cette expression caractérise bien la situation puisque 60% de la population (soit 3’000 personnes) vit dans des maisons souterraines. Ce type d’habitation permet de se protéger des rigueurs du climat (plus de 50°C en été et nuits très froides en hiver). Sous terre la température varie peu et se maintient entre 22°C et 24°C toute l’année.

Coober Pedy est la capitale de l’opale (pierre aux nuances changeantes). Dans le secteur, plus de 250’000 puits de mine ont été creusés. Ces puits sont repérables par un gros tas de terre juste à côté. Il pleut si rarement que le paysage paraît désséché et poussiéreux. L’eau est donc très précieuse dans cette ville.

Vue de l’extérieur, Coober Pedy n’est pas une ville très attrayante. De vieux engins miniers sont abandonnés en bord de route et les maisons souterraines sont à peine visibles. Mais elle vaut le détour !

 

 

Le reste de la journée va permettre de découvrir les alentours. En voiture, départ pour faire une boucle de 70 km. La route permet tout d’abord de longer la Dog Fence. Cette barrière de 9’600 km de long, séparant le continent australien en deux, est destinée à repousser les dingos (chiens sauvages), loins des troupeaux de moutons.

La piste continue dans le désert. De chaque côté une terre rouge parsemée de cailloux noirs s’étendent sans fin. Quelques touffes d’herbes réussissent à ne pas succomber à la sécheresse. Nous voilà dans la Moon Plain. La chaleur se fait de plus en plus ressentir.

Au loin, sur l’horizon plat, se découpent les collines des Breakaways. La piste passe au milieu de petites collines ravagées par l’érosion et laissant ressortir des couleurs allant du noir au blanc en passant par le jaune, l’orange et le rouge. Au milieu de ce paysage fascinant, quelques kangourous apparaissent. Ce site a servi de lieu de tournage pour le film Mad Max.

 

La piste nous amène ensuite sur la route principale ou l’activité minière se fait encore beaucoup sentir. D’innombrables monticules de terres marquent l’emplacement de puits de forage pour la recherche d’opales.

En milieu d’après-midi, retour à Coober Pedy. Possibilité de visiter d’autres édifices, comme des églises, ou la visite d’une autre mine, The Old Timers Mine. Il s’agit d’une ancienne mine et habitation souterraine. Le parcours dans les galeries et les anciennes pièces des habitations reconstituées décrit l’histoire de la mine. Le tout complété par un musée et une boutique de vente d’opales. Cette mine propose également la location d’un pic et d’un tamis pour aller soi-même à la recherche d’une opale.

 

Nuit au même endroit, à Coober Pedy.

 

 

 

 

► PLUS DE PHOTOS

 

 

 

JPG - 177.9 ko
Glenelg

JPG - 161.3 ko
Adélaïde - Rundle Mall

JPG - 173.5 ko
Adélaïde - Victoria Square

JPG - 178.5 ko
Adélaïde - Central Market

JPG - 203.2 ko
Adélaïde - Botanic Gardens

JPG - 267.2 ko
Adélaïde Hills

JPG - 236.8 ko
Port Augusta

JPG - 133.8 ko
Port Augusta - Murray River

JPG - 147.1 ko
Port Augusta - Murray River

JPG - 173.5 ko
Port Augusta

JPG - 292.7 ko
Port Augusta

JPG - 199.5 ko
Désert Port Augusta

JPG - 115.3 ko
Désert, Lac de sel

JPG - 180.3 ko
Désert, Lac de sel

JPG - 109.5 ko
Roadtrain

JPG - 212.4 ko
Désert, Lac de sel

JPG - 252 ko
Désert, Lac de sel

JPG - 187.6 ko
Désert Coober Pedy

JPG - 159.6 ko
Coober Pedy

JPG - 201.6 ko
Coober Pedy

JPG - 112.2 ko
Coober Pedy

JPG - 150.9 ko
Coober Pedy

JPG - 188.8 ko
Coober Pedy - Opales

JPG - 154.9 ko
Coober Pedy

JPG - 185.9 ko
Coober Pedy - Barrière anti dengos

JPG - 193.1 ko
Coober Pedy - The Moon Plain

JPG - 179.9 ko
Coober Pedy - The Breakaways

JPG - 209 ko
Coober Pedy - The Breakaways

JPG - 173.4 ko
Coober Pedy - The Breakaways

JPG - 145.3 ko
Coober Pedy

JPG - 184.5 ko
Coober Pedy

JPG - 134.2 ko
Coober Pedy

JPG - 141.7 ko
Coober Pedy

JPG - 90.8 ko
Coober Pedy - Mine

 
 
Publié le mardi 4 janvier 2011

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le samedi 1er janvier 2011
Mis à jour le samedi 8 janvier 2011
 
Publié le samedi 8 janvier 2011
 
Publié le mercredi 26 janvier 2011
 
Publié le dimanche 30 janvier 2011
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter