Tout déplier Tout replier

 
 

Le Climat

 

L’île de l’éternel Printemps

Les Saisons

Les Cyclones

 


 

L’ÎLE DE L’ÉTERNEL PRINTEMPS

 

La Nouvelle Calédonie, surnommée “île de l’éternel printemps”, jouit d’un climat tropical tempéré par l’océan et les alizés.

 

La température varie en moyenne entre 19°C en juillet et 27°C en février, accompagnée de précipitations tropicales. Des maximales de 39°C sur la côte ouest (Boulouparis en 2002) ont déjà été enregistrées. Concernant les minimales, un record de 2°C a également été enregistré sur la côte ouest (Bourail en 1965).

Cependant, les températures peuvent énormément varier non seulement d’un lieu à un autre, mais aussi d’une année à l’autre. Les endroits les plus froids se retrouvent sur la chaîne, en altitude. Le nord de la côte ouest est la zone la plus chaude de la Nouvelle Calédonie.

 

Les pluies sont inégalement réparties. La côte connaît des pluies quasi-quotidiennes, entraînant le développement d’une végétation dense et luxuriante. Elle reçoit près de deux fois plus d’eaux que la côte ouest, qui peut connaître plusieurs mois de sécheresse. Cela influe le paysage, beaucoup plus luxuriant à l’est et aride à l’ouest.

Selon les périodes, une petite averse n’est pas forcément désagréable. Cependant, il faut être prudent car le niveau des rivières peut monter subitement, coupant certaines pistes.

 

Les vents les plus forts ainsi que les mois les plus arrosés sont en été (janvier, février, mars). La vitesse des alizés est nulle la nuit et faible en début et fin de journée. Les vents les plus violents soufflent l’après-midi. Cette tendance est dû à la différence de température entre la terre et l’espace maritime.

On retrouve différentes sortes de vents : l’alizé (Sud est) compte pour 70%, tandis que les vents d’ouest représentent un bon 10%, et les vents cycloniques, dont la vitesse et la direction varient.

 

L’ensoleillement est maximum entre septembre et décembre. On compte dans les 255 jours de soleil par ans. Par contre, il est plus important sur la côte ouest, et moindre sur la côte est, ce qui est dû à la présence de nombreux nuages.

En été (janvier à mars), le soleil se lève vers 4h30 et se couche vers 19h.
En hiver (juin à août), le soleil se lève vers 6h30 et se couche vers 17h30.

 

La température de l’eau du lagon est à son minimum durant la saison fraîche, environ 20°C. Tandis que durant la saison chaude, la température de l’eau monte jusqu’à 26°C. De quoi profiter pleinement de la plage et des randonnées palmées…

On peut donc dire que la température varie assez fortement à l’intérieur du lagon. A l’inverse, les eaux à l’extérieur de la grande barrière de corail varient peu. Elle oscille entre 21°C et 25°C.

En aucun cas, l’eau ne peut descendre en dessous de 18°C, température en dessous de laquelle la vie corallienne n’est plus possible.

 

Retrouvez les statistiques de l’Institut de la Statistique et de l’Etude Economique sur l’insolation ; sur les températures ; et sur les précipitations.

 

 

LES SAISONS

 

Situé dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées par rapport à la métropole. On trouve 2 saisons principales (chaude et fraîche) séparées par des intersaisons.

 

Saison fraîche

De mai à septembre, c’est la saison fraîche. Les phénomènes cycloniques sont quasiment inexistants. Les dépressions d’origine polaire touchent parfois le territoire engendrant de forts vents d’Ouest accompagnés de précipitations importantes. Plus couramment, ce sont les anticyclones d’Australie qui se dirigent vers la Nouvelle Calédonie, avec de forts courant d’alizés.

 

Saison Intermédiaire

De septembre à décembre, c’est une saison intermédiaire. C’est la meilleure saison pour venir en Nouvelle Calédonie. L’ensoleillement y est maximal, les précipitations faibles et les températures agréables. Des perturbations tropicales peuvent parfois toucher le territoire. Par contre, il est indispensable de penser à se protéger contre le soleil. Il tape fort et vite, n’oubliez pas crème solaire, paire de lunette, et chapeau !

 

Saison Chaude et Humide

De décembre à mars, c’est la saison chaude et humide. Les alizés sont généralement assez forts. Les pluies sont très fréquentes, surtout sur la côte est. C’est également la période des cyclones, qui produit des vents violents et de fortes pluies, qui peuvent durer plusieurs jours. L’air est chaud et humide, les sommets des montagnes sont fréquemment dans les nuages, surtout en milieu de journée.

 

Période Intermédiaire

De mars à mai, saison intermédiaire également. La période cyclonique est passée, les précipitations diminuent, mais le temps peut être instable. Durant cette période les vents sont assez variables. Les températures baissent.

 

De manière générale, l’écart de température entre nuit / jour et soleil / nuages peut être très important. Dans les saisons intermédiaires, c’est le soleil et non l’air qui est très chaud, dès qu’il n’est pas là… les températures s’en ressentent.

 

 

LES CYCLONES

 

L’île est située dans une zone de cyclones tropicaux, qui peuvent se former durant la saison chaude, entre décembre et mars. Ce terme météorologique désigne un système dépressionnaire en rotation au dessus des mers chaudes tropicales.

On les classifie en 3 catégories : les dépressions tropicales modérées (vents dans les 60 km/h) ; les dépressions tropicales fortes (vents jusqu’à 110 km/h) ; et les cyclones tropicaux (vents supérieurs à 110 km/h).

 

Plusieurs conditions sont nécessaires à la formation d’un cyclone. La température de la mer doit être supérieure à 26°C (sur une profondeur de 50 mètres), et les vents sur les différents niveaux de l’atmosphère doivent être de force et de direction homogène.

 

Les cyclones ne sont pas rares, des vents violents accompagnés de fortes précipitations s’abattent alors sur le territoire, provoquant quelques fois des inondations et des dégâts matériels. La montée des eaux de rivière se produit très vite, isolant ainsi certains villages ou tribus. Les cyclones se forment et se déplacent plutôt lentement, ce qui permet aux services spécialisés de faire des prévisions. C’est pourquoi il faut rester vigilants et écouter régulièrement les bulletins météorologiques locaux.

 

En cas d’alerte, respecter les consignes de sécurité, se mettre à l’abri et ne pas sortir. Là encore, il est indispensable de se tenir informé de l’évolution de la situation et des consignes de sécurité.

Le site de météorologie de Nouvelle Calédonie répond à toutes les questions sur les cyclones.

 
 
Publié le samedi 29 décembre 2007

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le samedi 29 décembre 2007
Mis à jour le mercredi 20 février 2008
 
Publié le samedi 29 décembre 2007
Mis à jour le mardi 2 juin 2009
 
Publié le samedi 29 décembre 2007
 
Publié le samedi 29 décembre 2007
 
Publié le samedi 29 décembre 2007
Mis à jour le mercredi 27 février 2008
 
Publié le samedi 29 décembre 2007
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter