Tout déplier Tout replier

 
 

Dumbéa

 

 

Histoire de la Ville

Données Géographiques

Activités à Dumbéa

 


 

 HISTOIRE DE LA VILLE

 

Le milieu du XIXème siècle fut le début d’affrontements entre les colons installés à Nouméa et les kanak. Les tribus sont petit à petit repoussées et dépossédées de leurs terres. Les mélanésiens ont l’ordre de ne plus franchir la rivière Dumbéa, ils ne peuvent plus l’approcher de Nouméa.

 

 

Des concessions dans la vallée de la Dumbéa sont attribuées aux colons, afin de cultiver les terres et élever du bétail.

Les plantations de cannes à sucres ont nécessité l’ouverture d’une usine à sucre. La rhumerie Joubert – Clain abritait autrefois une petite sucrerie. Elle fonctionnait à l’aide de moulins à eau et la rivière la Dumbéa fournissait l’énergie. Ces bâtiments sont encore visibles aujourd’hui, en ruine à certains endroits, ou restaurés pour devenir un restaurent, l’Auberge de la Rhumerie.

 

 

 

Mais la vie n’est pas facile. Les colons doivent lutter contre les épidémies mais aussi les invasions de sauterelles néfastes pour les cultures.

En 1864, Jules Garnier a découvert des roches vertes sur les pentes du mont Koghi. Très vite les exploitations à ciel ouvert commencent.

Quelques années plus tard, en 1868, les premiers périmètres de Dumbéa ont été définis, par le Gouverneur Guillain. Pourtant, il faudra attendre 1961 pour que Dumbéa possède sa Mairie et son premier maire.

 

Dumbéa est marqué, au début du XXème siècle, par la construction d’une ligne de chemin de fer, déclarée d’utilité publique par le Gouverneur Pallu.

En 1904, les 11 km reliant Dumbéa à Nouméa sont inaugurés. Cette ligne permet à Dumbéa de se développer, mais aussi d’acheminer plus rapidement le nickel vers Nouméa. Le trajet Nouméa/Dumbéa dure alors 40 minutes.

 

Devant ce succès, la ligne devait se poursuivre jusqu’à Païta, mais les frais engendrés ont ralentit les travaux. Le train n’atteindra Païta qu’en 1914. Les passagers de Païta pourront alors rejoindre Nouméa en 1h15.

Cependant au fil des années, cette ligne s’avère être peu rentable, le matériel est en mauvais état, et le déficit trop important provoque sa fermeture en 1940.

 

Depuis cette date, Dumbéa poursuit son développement dans tous les domaines. Périphérie de Nouméa, la population ne cesse d’augmenter.

 

 

 

 

 

DONNÉES GÉOGRAPHIQUES

 

Dumbéa fait également partie du Grand Nouméa, avec le Mont Dore et Païta. La commune vous permettra d’être à la fois à côté de Nouméa et aux pieds des montagnes du Mont Koghi et de sa forêt primaire. De nombreuses balades peuvent y être réalisées, afin de découvrir la richesse de la faune et de la flore locale.

 

Cette ville tire son nom de la Rivière qui y passe et alimente en eau non seulement la ville de Nouméa, mais aussi les différentes cultures de la plaine.

En 1892, un premier barrage a été construit sur la Dumbéa afin d’alimenter régulièrement et continuellement Nouméa en eau potable. Aujourd’hui encore, l’eau de la rivière est en grande partie utilisée dans le Grand Nouméa.

Pour y accéder, prendre la route en face le Parc Bayard. Petit à petit la route s’enfonce dans la vallée, suit la rivière et devient une piste. Vous pouvez alors soit continuer à pied, soit en voiture (en 4x4 de préférence) sur une dizaine de km pour arriver au barrage.

Tout au long de la rivière vous pourrez vous rafraîchir en vous baignant dans la rivière. Attention cependant à la montée rapide des eaux en période de fortes pluies.

 

Dumbéa est la troisième commune de la Nouvelle Calédonie. Pourtant elle ne s’accroît pas de façon homogène. Le sud de la ville (Koutio, Auteil), développé principalement sous forme de lotissements résidentiels, est en pleine expansion, dynamique, et contient un important centre commercial ; tandis que le nord est constitué de l’embouchure de la rivière, de vallées verdoyantes et de gorges, au milieu de la forêt primaire des Monts Koghi.

 

 

Dumbéa apporte un agréable mode de vie à ses habitants, liant proximité de Nouméa et de la nature.

La commune couvre 254 km².

Son accroissement démographique a été très important. En l’an 2000, le nombre d’habitants approchait les 17000.

 

 

Origine

Pourcentage

Européenne

40 %

Wallisienne et Futunienne

22%

Mélanésienne

19%

Indonésienne

5%

Tahitienne

4%

Asiatique

2%

Autres

8%

 

 

La commune est une commune jeune, puisque 57% de ses habitants
sont âgé de moins de 29 ans.

 

 De plus, comme le montre le tableau ci-contre, toutes les
communautés ethniques sont représentées.

 

 

 

 

ACTIVITÉS À DUMBÉA

 

Chaque année la fête de l’omelette géante est organisée le week-end qui suit Pacques. La population de plus en plus nombreuse se rend alors dans le Parc Fayard, où se déroulent diverses animations. Le dimanche midi, la confrérie de l’omelette Géante prépare puis distribue gratuitement l’omelette.

Célébrée depuis 1984, cette fête est le symbole du partage et de l’amitié.

 

Dumbéa, par la diversité de ses paysages offre toutes sortes d’activités, que ce soit des activités sportives, de randonnées, de détente ou de loisir.

 

Parmi les activités possibles vous trouverez :

 

  • Le Golf Municipal de Dumbéa
    Situé au cœur de la vallée, il vous permettra de passer un bon moment. Le matériel peut se louer sur place, et un restaurant se tien aussi à votre disposition.
     Tel : (00 687) 41 80 00

 

  • La Piscine de Koutio
    Un grand bassin et un bassin pour enfant vous accueilleront tout au long de l’année.
    Des cours de natation et d’aquagym sont organisés.
    Tel : (00 687) 41 24 40

 

  • Les activités nautiques sur la Dumbéa
    Canoë Kayak, canyoning, trekkink, excursions sont organisées par plusieurs organismes.
    Cagou Trek : (00 687) 27 42 99
    Terra Incognita : (00 687) 41 61 19

 

  • Les randonnées
    De nombreuses randonnées sont possibles dans les Monts Koghi. Celles-ci peuvent se faire seules ou accompagnées d’un guide qui vous fera découvrir la richesse de la flore.
    Voir le descriptif des randonnées sur ce site.
    Koghi Découverte : (00 687) 77 81 43

 

  • L’école de Parapente
    Elle va vous permettre de faire du parapente mais aussi du cerf volant en traction ou du fly surf.
    Plein Vent : (00 687) 78 33 09

 

  • Le parc Fayard
    Ce parc est très prisé des calédoniens le week-end. Situé sur les bords de la rivière la Dumbéa, il offre un plan d’eau pour la baignade, un lieu de pique-nique, mais aussi un lieu de rassemblement pour diverses manifestations.
    Après pacques, on a la grande fête de l’omelette géante ; en octobre, le Village calédonien, qui valorise les cultures et traditions de la Calédonie et du Pacifique ; et en juin se déroule la fête de la musique.

 

 

Pour plus de renseignement, n’hésitez pas à contacter la Ville de Dumbéa  :
Mairie de Dumbéa, RT 1 Nimba - 98835 Dumbéa
Tel : (00 687) 41 40 00 / Fax : (00 687) 41 40 11
Mail :
secretariat.general@mairie-dumbea.nc

 

 
 
Publié le vendredi 21 mars 2008
Mis à jour le lundi 21 avril 2008

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le dimanche 23 mars 2008
Mis à jour le mercredi 25 mai 2011
 
Publié le samedi 22 mars 2008
Mis à jour le lundi 21 avril 2008
 
Publié le vendredi 21 mars 2008
Mis à jour le lundi 21 avril 2008
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter