» Escapade en Islande » Proposition circuit 17 jours » Geysir - Pingvellir - Reykjavik (sud-ouest) J13 à J15
 
Tout déplier Tout replier

 
 

Geysir - Pingvellir - Reykjavik (sud-ouest) J13 à J15

 

 

J13 Geysir / Pingvellir / Selfoss

J14 Selfoss / Reykjavik

J15 Reykjavik

Voir les Photos

 

 


 

 

► J13 GEYSIR / PINGVELLIR / SELFOSS

 

 

Le matin, route 30 en direction de Gullfoss, en passant par Fludir. Au loin, le glacier Langjokull commence à s’appercevoir.

 

Située sur une rivière glaciaire, la chute d’eau de Gullfoss est un des sites les plus visités d’Islande. La rivière se jette par dessus la faille d’un profond canyon. Cette cascade à deux niveaux se lance d’une hauteur totale de 30 m. Lorsque lel soleil brille, les vapeurs formées par la chute dessinent un arc en ciel.

Un petit chemin permet de s’approcher de la chute.

 

 

Reprendre ensuite la route vers le site de Geysir. Ce site réunit sur un faible espace quelques phénomènes géothermiques. On y trouve Geysir, qui a donné son nom non seulement au site mais également à tous les phénomènes analogues.

Ses jets d’eaux étaient spectaculaires atteignant les 60 m., mais aujourd’hui plus aucun jet ne se produit naturellement (le savon permet de le réactiver lors de grandes occasions).

 

A côté se trouve un autre geyser, moins impressionnant mais qui a l’avantage de se déclancher toutes les 5 minutes. L’eau bouillonne, puis d’un coup une grosse bulle arrive à la surface puis s’ejecte sous forme d’un jet d’eau, d’une hauteur moyenne de 20 m. Le spectacles ne dure que quelques secondes mais mérite d’être vue.

 

Ce site comprend également 2 bassins côte à côte, de couleurs totalement différentes. Le premier est d’un bleu profond, tandis que le second parait plus laiteux. Tout deux sont plutôt chauds. Par endroits, une forte odeur de souffre se dégage du sol.

 

 

 

 

En fin de matinée, continuer la route en direction de Pingvellir national park, en passant par Laugarvatn (site géothermique).

A la sortie de la ville, prendre la piste 365 qui part sur la droite. Peu après, la vue est dégagée sr la ville de Laugarvatn, son lac, et au loin se dessinent les formes du volcan Hekla. Une fois passés de l’autre côté de la colline, la vue porte sur un autre lac, plus grand, celui de Pingvallavatn. La vue est splendide.

 

 

Récupérer la route goudronnée qui mène à Pingvellir national parc.

Pingvellir est un lieu associé au premières expériences d’un gouvernement démocratique, l’Alping. Les membres se réunissaient dès 930 sur ce site dans un amphithéâtre naturel.

La plaine de coulée de lave est parsemée de mousse et de petits arbres. Une rivière s’écoule jusqu’au lac. Plusieurs parkings sont aménager pour permettre une promenade le long de la grande faille.

 

La zone contient de nombreuses failles, toutes parallèles, suivant la direction du rift où l’écorce terrestre se partage. La séparation des plaques tectoniques de l’Europe et de l’Amérique du nord est ainsi marquée.

Au milieu de ces failles se trouve Oxararfoss, une petite chute d’eau. Du haut des petites falaises formées par les failles, la vue sur le lac, la plaine et le smontagnes enneigées au loin est superbe.

 

La route se poursuit sur la rive nord-est du lac. Quelques aires sont aménagées pour accéder au bord du lac dans une ambiance paisible.

 

 

En milieu d’après-midi, reprendre la route vers Selfoss, petite ville construite au bord d’une rivière colorée par les eaux glaciaires. Contrairement aux autres villes du littoral, l’activité dominante n’est pas la pêche mais l’agriculture.

 

10 km plus loin se trouve Hverageldi, village construit sur un site géothermique important. L’exploitation de la chaleur des sources chaudes est la principale ressource de la ville. D’immenses serres ont ainsi été érigées, permettant la culture de fleurs, de légumes, et même de fruits tropicaux !

Au centre de la ville, juste avant l’église se trouve un parc géothermique, Hot Spring Area, composé de mares bouillonnnates, fumerolles, sources chaudes et anciens geysers. Sur les montagnes environnantes, de la fumée s’échappe du sol avec toujours la même odeur d’oeuf pourri.

 

 

Revenir ensuite vers Selfoss ou Gaulverjaskoli pour y passer la nuit.

 

 

 

► J14 SELFOSS / REYKJAVIK

 

Le matin, prendre la route 33 en direction de Gaulverjaskoli. La route passe dans une grande plaine, avec de temps à autre quelques fermes. Elle se poursuit en bord de mer, en direction d’Eyrarbakki et de Porlakshofn. Quelques aires en bord de route sont aménagées afin de donner un accès à la mer. Le paysage est somptueux.

A l’est, les sommets de montagnes enneigées sont visibles, et en face l’océan s’étend à perte de vue. La côte semble déchiquetée, les plages de sable noir alternent avec des touffes d’herbes poussant sur des blocs de lave et s’éparpillant dans la mer. A cela, s’ajoute d’innombrables oiseaux, se déplassant en groupes.

 

La route passe ensuite sur un pont, d’où la vue est splendide. La rivière venant se jetter dans la mer entraine un mélange de couleurs allant du bleu foncé de l’océan au bleu-gris de la rivière. Les oiseaux affectionnent particulièrement cet endroit.

 

 

Continuer ensuite la route en direction de la capitale de l’Islande, Reykjavik. La ville s’étend en bord de mer, entre de nombreuses baies.

D’après les sagas, le site a été occupé par les premiers colons, les Vikings, dans les années 870. La population augmente lentement et bien qu’elle devienne capitale incontestable du pays début XX° siècle, le nombre d’habitant ne s’élève pas à plus de 5’000 personnes.

 

La capitale et ses alentours regroupent plus des 2/3 de la population totale islandaise, soit 170’000 habitants. Longtemps éloignée de tout, elle est devenue un centre commercial, culturel, politique, ainsi qu’un lieu de rendez-vous favori des jeunes branchés venant de toute l’Europe pour assister aux nuits particulièrement animées.

 

 

Arrivée à Reykjavik en fin de matinée.

Rester sur la voie rapide principale et se diriger vers l’ouest, vers la péninsule de Seltjarnarnes. Au bout de cette péninsule bordée de villas résidentielles, se trouve Grotta. Ce petit ilôt n’est accessible qu’à marée basse. Il comporte un phare, deux petites maisons et une multitude d’oiseaux ! La vue porte sur l’océan ainsi que sur la côte.

 

Revenir ensuite vers le centre de Reykjavik pour commencer la visite de cette belle capitale. Son centre-ville est plutôt petit, les rues principales peuvent donc se parcourir à pied.

En bord de mer se tient le port, à la fois marchand et de pêche. De là, de nombreux bateaux proposent des ballades en mer afin d’approcher les macareux ou les baleines. Différentes formules sont possibles.

Une ballade en mer de 45 minutes (environ 3’000 ISK), sur un petit bateau, est bien agréable pour non seulement avoir une jolie vue sur la capitale, mais également pour approcher les macareux qui nichent en grande quantité sur les petites îles alentours. Sans jumelles, il ne sera pas aisé de bien les voir !

 

 

 

Retour à terre, et poursuivre à pied en direction de la vieille ville et de son lac Tjornin. De jolies maisons colorées, ainsi que la mairie entourent le lac où cygnes, canards, oies et autres oiseaux occupent les lieux. Il constitue un lieu paisible, en plein centre, où se retrouvent touristes mais également islandais.

 

Continuer ensuite en parcourant les rues vers l’est, en direction de la cathédrale Hallgrimskirkja. Construite en hauteur, elle est visible de loin. L’intérieur est très joli à voir.

Il est également possible de monter en haut du clocher pour avoir une vue panoramique sur toute la ville.

 

Redescendre ensuite par la rue Skolavordustigur, face à la cathédrale qui permet de rejoindre la rue Laugavegur, Austurstraeti et en parallèle Hafnarstraeti. Ces rues semi-piétonnes constituent le centre vivant de la capitale.

Elles rassemblent boutiques de souvenirs, magasins de toutes sortes, galeries d’art, bars, snacks, et grands restaurants. Il est alors agréable de flâner dans ces rues parmi les touristes et la population islandaise, particulièrement importante lors des soirées de fin de semaines.

 

 

Nuit sur Reykjavik.

 

 

 

► J15 REYKJAVIK

 

La matinée peut être consacrée à une ballade, non loin de Reykjavik. Pour cela, reprendre la voie rapide en direction d’abord de l’est, puis la route 1 vers le nord sur une vingtaine de km.

Le point de départ se situe au nord de Reykjavik, de l’autre côté de la baie. Un grand parking, souvent plein, marque le début de la ballade vers le Mont Esja.

Le week end, ce sentier est emprunté par de nombreux islandais. Bien marqué, le sentier monte progressivement vers le haut de la montagne dans un beau décor. La dernière partie est plus dure, le sentier se faufille entre les falaises, et est particulièrement raide.

1h30 auront été nécessaires pour arriver en haut. Le panorama vaut le coup. A nos pieds, des petits ilôts s’éparpillent dans la baie. Un peu plus loin, la capitale apparait. Et en arrière plan se trouve la péninsule de Reykjanes caractérisée par ses grandes étendues de lave.

 

 

En début d’après-midi, revenir vers Reykjavik pour terminer la visite de cette capitale.

Direction d’abord le nord-est de la ville, vers la vallée de Laugardalur. Ce quartier rassemble la plus grande piscine de la ville, un parc animalier, ainsi qu’un parc botanique où il est agréable de se promener.

 

 

Direction ensuite la colline Oskjuhlid, juste à côté de l’aéroport domestique. A son sommet est construit une grande coupole, contenant les réservoirs d’eau chaude de la ville. Un restaurant ainsi qu’un musée sont également présents sur ce site de Perlan. Le haut de la coupole constitue un point de vue intéressant sur Reykjavik.

 

Au rez-de-chaussée, le Saga Museum est très intéressant (entrée à 1500 ISK). Un audio-guide gratuit en français est disponible à la caisse, ne pas hésiter à le demander, il comporte des informations indispensables à la bonne compréhension.

Il retrace les points importants de l’histoire du pays mais aussi les modes de vie des habitants. Le parcours se réalise au rythme de l’audioguide, qui fait avancer les visiteurs entre les différentes parties de la salle. Les scènes et les personnages reconstitués semblent plus vrais que nature.

 

 

 La soirée peut ensuite se passer à nouveau dans les rues de Reykjavik.

 

Nuit également à Reykjavik.

 

 

 

► VOIR LES PHOTOS

 

 

JPG - 400.6 ko
Chute de Gulfoss

JPG - 116.9 ko
Chute de Gulfoss

JPG - 264.9 ko
Geysir

JPG - 295.7 ko
Geysir

JPG - 372.7 ko
Laugarvatn

JPG - 413.4 ko
Pingvellir National Park

JPG - 463.2 ko
Oxararfoss Pingvellir

JPG - 451.8 ko
Pingvellir National Park

JPG - 480.3 ko
Eglise Pingvellir

JPG - 392.5 ko
Sterne Pingvellir

JPG - 493.5 ko
Hveragerdi

JPG - 357.3 ko
Hveragerdi

JPG - 366.9 ko

JPG - 394.5 ko
Embouchure Hvita

JPG - 416.2 ko
Embouchure Hvita

JPG - 373.8 ko
Péninsule Seltjarnarnes

JPG - 235.8 ko
Macareux Reykjavik

JPG - 379 ko
Reykjavik

JPG - 408.9 ko
Lac Tjornin Reykjavik

JPG - 395.6 ko

JPG - 312.9 ko
Cathedrale Hallgrimskirkja

JPG - 355.7 ko
Cathedrale Hallgrimskirkja

JPG - 400.1 ko
Cathedrale Hallgrimskirkja

JPG - 434.5 ko
Cathedrale Reykjavik

JPG - 455.9 ko
Reykjavik

JPG - 443.7 ko
Reykjavik

JPG - 458 ko
Reykjavik

JPG - 391.5 ko
Reykjavik

JPG - 407.4 ko
Eglise Reykjavik

JPG - 454.5 ko
Mont Esja

JPG - 157.8 ko
Mont Esja

JPG - 479.2 ko
Mont Esja

JPG - 353.4 ko
Mont Esja

JPG - 383.7 ko
Jardin botanique Reykjavik

JPG - 403.9 ko
Jardin botanique Reykjavik

JPG - 396.9 ko
Perlan Reykjavik

JPG - 353.4 ko
Perlan Reykjavik

JPG - 408.7 ko
Reykjavik

JPG - 384.6 ko
Reykjavik

 
 
Publié le samedi 26 septembre 2009

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le jeudi 3 septembre 2009
Mis à jour le jeudi 30 décembre 2010
 
Publié le mardi 22 septembre 2009
 
Publié le mardi 22 septembre 2009
 
Publié le vendredi 25 septembre 2009
 
Publié le vendredi 25 septembre 2009
 
Publié le lundi 28 septembre 2009
Mis à jour le mercredi 29 décembre 2010
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter